ESPACE MEMBRE

login

mdp 

Le journal des vins de Janvier 2012 : Un cri du coeur pour savourer toute l'année les vins du Beaujolais

Articles les plus populaires

Vins de marques (MDD) : 32 flacons à l'honneur
Dégustation de champagnes Drappier après une année par 15 m de fond : premiers ressentis
Salon des Vignobles Français de l’Etranger : les professionnels attendus mercredi 15 juin 2016 à Paris
Salon Terres et Vins de Champagne à Reims (Marne) réservé aux professionnels le 18 avril 2016
Jean-Paul Perardel incontournable dans le monde du vin
Concours des Bordeaux Supérieur : le Château Pierrail 2008 couronné Talent 2011
Enfin du vin : halte UNIQUE chez Damien Lherbette en Touraine
Grande dégustation de champagnes à l’Assiette Champenoise (51) : les sommeliers en première ligne
Au contact des vignerons, le journaliste se bonifie aussi… la preuve en Côtes de Bourg (châteaux Mercier et Haut-Mousseau)
Toques & Clochers (AOC Limoux) : 50 000 personnes à Antugnac
Envie de lire ? Et pourquoi pas « 1911 en Champagne : chronique d’une révolution » (Dominique Fradet)
La Bouteille Blanche : Romain Boully (restaurant La Fruitière à Val d’Isère) meilleur sommelier de montagne 2012
Salon des Vins de Loire (Angers) : le verdict 2014 du concours des Ligers et l'élève sommelière Julia Boughaba lauréate
Le millésime 2010 à VINSOBRES , Cru des Côtes du Rhône : GRAND !
Plaimont Producteurs : Olivier Bourdet-Pees nouveau directeur général
Concours Talent 2016 des Bordeaux Supérieur : découvrez ces lauréats du millésime 2014
Oenofolies du Château Larrivet Haut-Brion (Léognan) : l’élevage du vin en mer au coeur d'une dégustation inédite le 17 novembre
Vacances dans le vignoble : 3000 restaurants-hôtels Logis dont 89 labellisés BACCHUS
Serge Dubs « s’assemble » avec le champagne Lallier (Aÿ)
Gérard Basset élu meilleur sommelier du monde

Un cri du coeur pour savourer toute l'année les vins du Beaujolais

Journal des vins de Janvier 2012 :

Un cri du coeur pour savourer toute l'année les vins du Beaujolais

Région : Beaujolais Appellation : Beaujolais Parution : 15 janvier 2012 Auteur : Thierry Perardelle

La récente dégustation d'un délicieux Beaujolais blanc m'inspire une irrésistible envie de défendre, avec mes bien modestes influences certes, ce vignoble et ses acteurs. Et j'en fais le serment : je boirai encore du Beaujolais cette année 2012... et les suivantes !

Le Beaujolais ? « Y'a surtout le nouveau, qu'on avale avec une terrine sur du pain ». Cette réflexion entendue dans un bistrot en Champagne (mes racines) pourrait paraître caricaturale et pourtant, elle résume ce que pensent trop de consommateurs, à l'affût du 3e jeudi de novembre pour en découdre au zinc entre potes.
Si cet aspect convivial (primeur donc) ne doit surtout pas être méprisé (d'ailleurs je m'y adonne aussi, refusant très rarement un verre en bonne compagnie) le Beaujolais nouveau n'est pas le "vrai" et surtout le "seul" Beaujolais, celui de toute l'année, celui des AOC qui n'intéressent pas encore les Japonais mais reflètent une indiscutable qualité dans le verre.
Un travail qualitatif en vigne et en cave et cette indispensable notion de terroir mise en avant servent aujourd'hui la naissance de cuvées délicieuses et d'un bon rapport qualité-prix (avec du vrai plaisir à moins de 10 euros).
Je me laisse donc aller à ce cri du coeur, après avoir dégusté récemment le Beaujolais blanc 2010 du Domaine Louis Tête (6, 95 euros !)
OUI, les beaujolais se consomment toute l'année !
OUI, les rouges peuvent vieillir facilement jusqu'à 5 ans, voire plus ! Le cépage gamay peut ainsi surprendre les plus indécis par sa profondeur, sa maturité, sa personnalité.
Voici mon souhait pour 2012 : joindre le geste à la parole et pouvoir prendre le temps de visiter ce terroir, d'apprendre encore et toujours sur ce vignoble, d'y rencontrer ces femmes et hommes qui me font aujourd'hui aimer ces vins du Beaujolais.

10 crus
Ils sont dix vins de terroir, du sud au nord, qui se suivent mais ne se ressemblent pas : Brouilly, Côte de Brouilly, Régnié, Morgon, Chiroubles, Fleurie, Moulin-à-Vent, Chénas, Juliénas, Saint-Amour.

Beaujolais-villages : premiers « villages » de l’histoire
Des pionniers : ils sont les premiers vins, en France, à avoir accolé la notion de « villages » au nom d’une appellation. L’INAO crée la première appellation « villages » française, le 21 avril 1950. Des vins de terroir à forte identité.

Beaujolais : des allures de Toscane
Implantée sur des sols argilo-calcaires et granitiques, l’appellation Beaujolais englobe 72 villages et couvre 7 014 hectares. C’est dans les paysages des Pierres Dorées au sud, décor de rêve aux allures de Toscane, que naissent les Beaujolais. Une appellation fruitée qui se décline en blanc et rosé.

Beaujolais blanc : le vent en poupe
Il est issu de 181 hectares plantés en Chardonnay. Lu dans Lyonsaveurs.fr : « Bientôt un onzième cru en Beaujolais ? Les Beaujolais blancs sortent la tête haute de Chardonnay du Monde avec cinq médailles, se trouvant ainsi dans le trio de tête des appellations françaises représentées. Le Chardonnay peut produire là, sur un terroir argilo-calcaire d’une excellente typicité, des vins racés et séduisants, charnus, structurés et pleins, ou vifs, intenses et très aromatiques... »


CRÉDIT PHOTO : Colline et vignoble à Quincié-en-Beaujolais.
www.quincie-en-beaujolais.fr

Article proposé par Thierry Perardelle
(Journaliste - sommelier conseil)

Forum de discussion de cet article

Postez un commentaire :

*TITRE DU MESSAGE :

Ajouter une photo : (format jpg, 2 Mo max)

VALIDER

Mentions légales - L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération - Propriétaire : Thierry PERARDELLE
Réalisation : Joan BERLEUX : formateur tous logiciels dans la région de Reims et concepteur de sites Internet - réalisations récentes :