ESPACE MEMBRE

login

mdp 

Le journal des vins de Janvier 2010 : Mailly Grand Cru : retour sur une belle dégustation

Articles les plus populaires

Vins de marques (MDD) : 32 flacons à l'honneur
Dégustation de champagnes Drappier après une année par 15 m de fond : premiers ressentis
Salon des Vignobles Français de l’Etranger : les professionnels attendus mercredi 15 juin 2016 à Paris
Salon Terres et Vins de Champagne à Reims (Marne) réservé aux professionnels le 18 avril 2016
Jean-Paul Perardel incontournable dans le monde du vin
Enfin du vin : halte UNIQUE chez Damien Lherbette en Touraine
Concours des Bordeaux Supérieur : le Château Pierrail 2008 couronné Talent 2011
Au contact des vignerons, le journaliste se bonifie aussi… la preuve en Côtes de Bourg (châteaux Mercier et Haut-Mousseau)
Grande dégustation de champagnes à l’Assiette Champenoise (51) : les sommeliers en première ligne
Salon des Vins de Loire (Angers) : le verdict 2014 du concours des Ligers et l'élève sommelière Julia Boughaba lauréate
Toques & Clochers (AOC Limoux) : 50 000 personnes à Antugnac
Le millésime 2010 à VINSOBRES , Cru des Côtes du Rhône : GRAND !
Envie de lire ? Et pourquoi pas « 1911 en Champagne : chronique d’une révolution » (Dominique Fradet)
La Bouteille Blanche : Romain Boully (restaurant La Fruitière à Val d’Isère) meilleur sommelier de montagne 2012
Plaimont Producteurs : Olivier Bourdet-Pees nouveau directeur général
Concours Talent 2016 des Bordeaux Supérieur : découvrez ces lauréats du millésime 2014
Serge Dubs « s’assemble » avec le champagne Lallier (Aÿ)
Oenofolies du Château Larrivet Haut-Brion (Léognan) : l’élevage du vin en mer au coeur d'une dégustation inédite le 17 novembre
Vacances dans le vignoble : 3000 restaurants-hôtels Logis dont 89 labellisés BACCHUS
Gérard Basset élu meilleur sommelier du monde

Mailly Grand Cru : retour sur une belle dégustation

Journal des vins de Janvier 2010 :

Mailly Grand Cru : retour sur une belle dégustation

Région : Champagne Appellation : Champagne Parution : 09 janvier 2010 Auteur : Thierry Perardelle

Chaque mois, la dynamique association des sommeliers de Champagne-Ardenne (ASCA) se retrouve pour déguster, commenter et partager de belles sensations. Retour sur les meilleurs moments, comme ici à Mailly Grand Cru.

Belle découverte en février 2007 pour les sommeliers, invités à déguster la gamme des cuvées Champagne Mailly Grand Cru. Voici, résumés, les sentiments de ces dégustateurs pour la plupart professionnels.
BSA (base 2003) : Le brut sans année, «vin le plus important car le plus vendu», reste la première signature de la maison, qui nécessite le plus de travail. Un assemblage 75 % pinot noir - 25 % chardonnay (comme dans la plupart des cuvées) et un dosage (très discret en bouche) à 10 grammes (8 en moyenne sur la gamme). Nez frais, bouche minérale, bulles fines et subtile vinosité.
L’EXTRA BRUT : assemblage de grands millésimes, vin non dosé, pour lequel la maison a recherché «l’équilibre parfait entre maturité et fraîcheur, avec toujours une certaine minéralité».
L’INTEMPORELLE MILLESIME 2002 : 60 % pinot noir, 40 % chardonnay. Un concept lancé en 1998, privilégiant l’élégance du pinot noir sur des parcelles particulières. Parfait pour un repas haut de gamme et idéal compagnon des produits de la mer.
BLANC DE NOIRS NON MILLESIMÉ : un pinot noir très élégant, révélant des arômes de fruits blancs, des notes de bergamote et pamplemousse! Une cuvée élaborée «en pensant toujours aux accords mets-vins». Un vin de gastronomie pour tout un repas. Superbe fraîcheur et minéralité pour ce vin qui peut encore attendre.
CUVÉE LE FEU MILLÉSIME 2000 : assemblage toujours 75 % pinot noir - 25 % chardonnay. Un millésime difficile en Champagne, bien «sauvé» par le terroir et l’exposition privilégiée de Mailly. Vin riche et gourmand, plus mature (mais avec moins de minéralité), des notes de mirabelle et de cannelle qui, pourquoi pas, serviraient un dessert aux fruits blancs.
BRUT MILLÉSIME 99 : nez expressif, une vivacité remarquée, une cuvée encore plus distinguée et plus fine que le 2000, davantage de nuance. Un vin très prometteur.
BRUT MILLESIME 96 : «C’est bien du 96 !» diront les spécialistes. Un nez plus vineux, évolué sur des notes de miel, pain d’épices, abricot confits. Un vin «qui a du goût», avec un équilibre tranchant entre un nez bien évolué et une bouche vive.
CUVÉE LES ECHANSONS 97 : une cuvée de plaisir, de partage, que l’on apprécie à toute heure. Cette cuvée phare du Champagne Mailly Grand Cru, au nez splendide et très aérien, révèle en bouche le coté racé et épicé du pinot noir (75 %).
BRUT ROSÉ : de saignée et d’assemblage (90 % pinot noir, 10 % chardonnay). Premier nez fleuri (sur le bouton de rose) s’ouvrant sur le fruit (framboise, mousse de fruits rouges) et d’un bel équilibre. La bouche restitue bien ce duo de plaisir : fraîcheur et fruits.
DEMI-SEC : dosage à 33 grammes. Un vin sans lourdeur, en retrait sur le sucre. Car l’objectif est ici «L’onctuosité plus que le côté sucré». Parfait pour les desserts, viennoiseries, mais également le foie gras.
En février 2007, les prix « caviste » pour cette gamme se situaient entre 22 et 60 euros.

Article proposé par Thierry Perardelle
(Journaliste)

Forum de discussion de cet article

Postez un commentaire :

*TITRE DU MESSAGE :

Ajouter une photo : (format jpg, 2 Mo max)

VALIDER

Mentions légales - L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération - Propriétaire : Thierry PERARDELLE
Réalisation : Joan BERLEUX : formateur tous logiciels dans la région de Reims et concepteur de sites Internet - réalisations récentes :