ESPACE MEMBRE

login

mdp 

Le journal des vins de Janvier 2011 : La Revue du Vin de France (RVF) remet ses grands prix aux « HOMMES DU VIN 2011 »

Articles les plus populaires

Vins de marques (MDD) : 32 flacons à l'honneur
Dégustation de champagnes Drappier après une année par 15 m de fond : premiers ressentis
Salon des Vignobles Français de l’Etranger : les professionnels attendus mercredi 15 juin 2016 à Paris
Salon Terres et Vins de Champagne à Reims (Marne) réservé aux professionnels le 18 avril 2016
Jean-Paul Perardel incontournable dans le monde du vin
Enfin du vin : halte UNIQUE chez Damien Lherbette en Touraine
Concours des Bordeaux Supérieur : le Château Pierrail 2008 couronné Talent 2011
Au contact des vignerons, le journaliste se bonifie aussi… la preuve en Côtes de Bourg (châteaux Mercier et Haut-Mousseau)
Grande dégustation de champagnes à l’Assiette Champenoise (51) : les sommeliers en première ligne
Salon des Vins de Loire (Angers) : le verdict 2014 du concours des Ligers et l'élève sommelière Julia Boughaba lauréate
Toques & Clochers (AOC Limoux) : 50 000 personnes à Antugnac
Le millésime 2010 à VINSOBRES , Cru des Côtes du Rhône : GRAND !
Envie de lire ? Et pourquoi pas « 1911 en Champagne : chronique d’une révolution » (Dominique Fradet)
La Bouteille Blanche : Romain Boully (restaurant La Fruitière à Val d’Isère) meilleur sommelier de montagne 2012
Plaimont Producteurs : Olivier Bourdet-Pees nouveau directeur général
Concours Talent 2016 des Bordeaux Supérieur : découvrez ces lauréats du millésime 2014
Serge Dubs « s’assemble » avec le champagne Lallier (Aÿ)
Oenofolies du Château Larrivet Haut-Brion (Léognan) : l’élevage du vin en mer au coeur d'une dégustation inédite le 17 novembre
Vacances dans le vignoble : 3000 restaurants-hôtels Logis dont 89 labellisés BACCHUS
Gérard Basset élu meilleur sommelier du monde

La Revue du Vin de France (RVF) remet ses grands prix aux « HOMMES DU VIN 2011 »

Journal des vins de Janvier 2011 :

La Revue du Vin de France (RVF) remet ses grands prix aux « HOMMES DU VIN 2011 »

Région : Corse Parution : 14 janvier 2011 Auteur : Thierry Perardelle

Parce que « le bon vin est une fête toujours renouvelée », la Revue du Vin de France salue avec ces prix « le talent de celles et de ceux qui préparent cette fête en coulisses, dans les vignobles, les chais, les caves… et jusque dans les cabinets d’architectes ». Voici le palmarès 2011, que résume le magazine.

ARCHIVES JANVIER 2011

La Revue du vin de France, premier magazine européen consacré aux vins, rend hommage à des personnalités « qui font briller le vin français dans le monde ». C’est au Bristol, belle adresse parisienne, que les onze lauréats 2011 ont reçu leurs trophées. En tête du palmarès, l’architecte Jean-Michel Wilmotte succède au duo Tadashi Agi et Shu Okimoto (créateurs du manga Les Gouttes de Dieu, Glénat).

L’homme de l’année :
Jean-Michel Wilmotte

On croise de plus en plus l’un de nos plus brillants architectes français… dans les vignes ! C’est dans le Médoc en 2006, au château Cos d’Estournel que Jean-Michel Wilmotte a dévoilé en France ses talents d’architecte du vin. Chargé de redessiner le chai et le cuvier, il les transforma en une cathédrale de verre, de bois et d’acier (les trois matériaux du monde viticole) conçue pour pouvoir conduire toutes les étapes de la vinification par gravité. Il démontrait ainsi comment l’architecture pouvait améliorer la production et donc la qualité d’un cru à la notoriété bien établie. Dix ans auparavant, cet amateur de bordeaux avait déjà signé la rénovation du Musée des Quais Hennessy, à Cognac. Fort de ces succès, le célèbre architecte est de plus en plus demandé dans le vignoble que ce soit à Bordeaux, où Jacky Lorenzetti lui a demandé de redessiner son château Pédesclaux (Pauillac) ou dans le Luberon, au domaine de la Cavale de Paul Dubrule (ex-Accor).

Le vigneron de l’année :
Thierry Germain
(Domaine des Roches Neuves, Saumur-Champigny)

Héritier de six générations de vignerons bordelais (originaires du Blayais), Thierry Germain appartient aujourd’hui à l’une des familles vinicoles les plus dynamiques de la Loire. Son père, Bernard, dirige depuis 1996 le château de Fesles à Bonnezeaux, et son frère cadet, Philippe, préside avec brio à la destinée du château de la Roulerie en Anjou. Thierry, qui a repris en 1993 le réputé Domaine des Roches Neuves, fut le premier à mettre le cap sur la fraîcheur ligérienne. À 43 ans, le fougueux vigneron continue de livrer, de millésime en millésime, des expressions toujours plus précises, fines et fraîches de ses cépages de prédilection, cabernets francs et chenins sur calcaire (20 ha en biodynamie). Tant et si bien que ses cuvées de saumur sont devenues à travers le monde, de New York à Singapour en passant par Paris, le symbole des vins purs de Loire.

Les négociants de l’année :
Nicolas Jaboulet et Marc Perrin
(Maison Nicolas-Perrin, Valence)

Deux grands héritiers du vignoble rhodanien, Nicolas Jaboulet (ex-directeur de la maison Paul Jaboulet et fils) et Marc Perrin (château de Beaucastel à Châteauneuf-du-Pape) se sont associés en 2008 pour créer une maison de négoce originale entièrement vouée à la « syrah haute-couture ». « Leur mission : identifier des parcelles qualitatives de syrah, monter des partenariats avec des vignerons pour le suivi viticole, mise en barriques chez les vignerons dans leurs propres fûts, puis assemblage final dans les caves Perrin, près d’Orange. Marc assemble, Nicolas gère la partie commerciale. L’entreprise raisonne en dizaines de fûts (35 000 bouteilles en 2010) et ne compte grandir que sur une base très sélective. »

La cave coopérative de l’année :
Patrick de Marien et Bernard Pueyo
(Cave d’Embres et Castelmaure, Corbières)

« La cave d’Embres et Castelmaure (qui va célébrer en 2011 ses 80 ans !) démontre que le secteur coopératif peut rivaliser avec l’élite du vignoble français ». Elle en donne la preuve avec chaque cuvée de sa gamme, aussi soigneusement élaborée que présentée, depuis la voluptueuse Cuvée n° 3 (créée en 1998), un Corbières élaboré par Bernard Pueyo qui symbolise le renouveau de cette cave, aux deux nouvelles nées, La Vérité et Le Mensonge qui ont rejoint en 2010 leur aînée, À Perpète.
www.castelmaure.com

Le caviste de l’année :
Nicolas Stromboni
(Le chemin des vignobles, Ajaccio)

Caviste, mais aussi président des sommeliers de Corse, et gérant de la seule entreprise privée de distribution de vins corses hors de Corse, Nicolas Stromboni ne ménage pas son énergie pour transmettre sa passion pour le vin et pour son île. Arpenter son « Chemin des vignobles », c’est partir à la découverte d’une sélection de vins remarquable de Corse mais aussi du Continent. C’est aussi se laisser guider par un « fameux connaisseur » et « sacré pédagogue » qui organise des cours de dégustation, des dégustations thématiques et des soirées avec des producteurs.
www.chemin-des-vignobles.fr

L’hyper de l’année :
Alain Fesselet
(Super U, Le Russey)

« Alain Fesselet n’a pas construit de nouvelle cave, ni fait d’investissements pharaoniques. Si son magasin Super U du Russey (25) est plébiscité par les amateurs et par La RVF, c’est pour la constance et la passion avec lesquelles il soigne depuis des années ses clients. Une passion qui pousse notre homme, également acheteur vins de la centrale nationale Système U, à commander en primeur, à parcourir les vignobles de France mais également à embouteiller des vins spécialement pour ses clients ! On est loin de l’anonymat de l’hyper… »

La Carte des vins de l’année :
André Terrail et David Ridgway
(La Tour d’Argent, Paris)

Si Zola le situait aux Halles, la Revue du Vin de France situe le ventre de Paris dans « l’incroyable cave de La Tour d’Argent » aux 450 000 flacons ! Un trésor sur lequel veille depuis 1981 le sommelier David Ridgway. « Mais si les amateurs connaissent cette collection unique, bien peu savent que les prix pratiqués sur de nombreux grands vins de Bourgogne, de Loire ou d’Alsace, issus de vieux millésimes prêts à boire, n’ont rien d’excessif ». De quoi découvrir - ou redécouvrir - cette adresse mythique et ses célèbres spécialités (canard au sang numéroté, quenelle de brochet “André Terrail”…) « dans un menu à 65 euros au déjeuner, vue imprenable sur Notre-Dame comprise. »
www.latourdargent.com

Le plus bel accueil dans le vignoble :
Jean-Michel et Sylvie Cazes
(Le Hameau de Bages, Pauillac)

Dans l’univers des crus classés, Jean-Michel et Sylvie Cazes font figure de précurseurs. Dès 2003, ils ont misé sur l’oenotourisme en créant tout autour de château Lynch-Bages (où sont proposés au public des dégustations et des expositions d’art contemporain) un lieu « d’art de vivre le vin ». Ils ont d’abord installé Thierry Marx puis Jean-Luc Rocha (avril 2010) à la tête des cuisines de leur Relais & Châteaux Cordeillan-Bages, puis ont multiplié les bonnes adresses qui incarnent « la vie en Médoc » et animent le village : café Lavinal, boulangerie Le Baba d’Andréa, boucherie-charcuterie Yves Bruneau, atelier de vannerie, Bage’s Bazaar… De quoi attirer aujourd’hui plus de 30 000 visiteurs par an !
www.lynchbages.com

La découverte de l’année :
Loïc Pasquet
(Liber Pater, Graves)

Loïc Pasquet, 34 ans, ancien ingénieur chez Peugeot, et son épouse Alona, 25 ans ont créé au début des années 2000 Liber Pater, un domaine viticole tout à fait original, tant par sa densité de plantation (jusqu’à 20 000 pieds à l’hectare) que par son mode de culture (ici, le cheval remplace le tracteur) ou la mise en valeur de cépages oubliés comme le castet. « Fin vinificateur, Loïc Pasquet (…) est en passe de devenir la "coqueluche" bordelaise des amateurs. Un succès qui passe aussi par des prix atteignant ou dépassant ceux des crus classés les plus spéculatifs – de 310 € pour son graves rouge 2007 à 1 100 € pour son graves supérieur 2007, un blanc de légende, digne des plus grands sauternes. »

Le coup de cœur du jury :
Benoist Simmat et Philippe Bercovici
(Les sept péchés capiteux de Robert Parker)

« Robert Parker, le célèbre critique américain, en personnage de BD : même le principal intéressé considère cela comme un honneur ! Pourtant, notre collaborateur Benoist Simmat (scénario) et Philippe Bercovici (dessin) ne lui ont pas fait de cadeau dans leur album intitulé Robert Parker, les sept péchés capiteux. "L’idée est venue de Laurent Muller, cofondateur de la maison 12bis, notre éditeur. Il trouvait que le vin méritait d’entrer dans le neuvième art", raconte Benoist Simmat. Depuis sa sortie, le 7 octobre 2010, Robert Parker, les sept péchés capiteux rencontre un formidable succès, il a déjà été réimprimé ! »

Prix Diam - L’innovation de l’année :
La vitrine d’Eurocave

C’est la Rolls des armoires. Les sommeliers qui ont pu la découvrir récemment en rêvent pour leur restaurant, tout comme les particuliers fortunés… Signée Eurocave, la Vitrine « est sans aucun doute la plus belle armoire à vin présentée cette année, d’où cette distinction méritée ». Résolument innovante, elle cumule les performances esthétiques (« Ici, les bouteilles semblent flotter dans l’air, entre les parois vitrées et l’éclairage par LED ») et technologiques, grâce au système NéoFresh inventé par Eurocave, « qui fait la réputation de la dernière génération de la marque et qui garantit une excellente répartition de la température et de l’hygrométrie dans tout le volume de la Vitrine ».

Article proposé par Thierry Perardelle
(Journaliste)

Forum de discussion de cet article

Postez un commentaire :

*TITRE DU MESSAGE :

Ajouter une photo : (format jpg, 2 Mo max)

VALIDER

Mentions légales - L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération - Propriétaire : Thierry PERARDELLE
Réalisation : Joan BERLEUX : formateur tous logiciels dans la région de Reims et concepteur de sites Internet - réalisations récentes :