ESPACE MEMBRE

login

mdp 

Le journal des vins de Juin 2014 : Dégustation de champagnes Drappier après une année par 15 m de fond : premiers ressentis

Articles les plus populaires

Vins de marques (MDD) : 32 flacons à l'honneur
Dégustation de champagnes Drappier après une année par 15 m de fond : premiers ressentis
Salon des Vignobles Français de l’Etranger : les professionnels attendus mercredi 15 juin 2016 à Paris
Salon Terres et Vins de Champagne à Reims (Marne) réservé aux professionnels le 18 avril 2016
Jean-Paul Perardel incontournable dans le monde du vin
Concours des Bordeaux Supérieur : le Château Pierrail 2008 couronné Talent 2011
Enfin du vin : halte UNIQUE chez Damien Lherbette en Touraine
Grande dégustation de champagnes à l’Assiette Champenoise (51) : les sommeliers en première ligne
Au contact des vignerons, le journaliste se bonifie aussi… la preuve en Côtes de Bourg (châteaux Mercier et Haut-Mousseau)
Toques & Clochers (AOC Limoux) : 50 000 personnes à Antugnac
Envie de lire ? Et pourquoi pas « 1911 en Champagne : chronique d’une révolution » (Dominique Fradet)
La Bouteille Blanche : Romain Boully (restaurant La Fruitière à Val d’Isère) meilleur sommelier de montagne 2012
Salon des Vins de Loire (Angers) : le verdict 2014 du concours des Ligers et l'élève sommelière Julia Boughaba lauréate
Le millésime 2010 à VINSOBRES , Cru des Côtes du Rhône : GRAND !
Plaimont Producteurs : Olivier Bourdet-Pees nouveau directeur général
Concours Talent 2016 des Bordeaux Supérieur : découvrez ces lauréats du millésime 2014
Oenofolies du Château Larrivet Haut-Brion (Léognan) : l’élevage du vin en mer au coeur d'une dégustation inédite le 17 novembre
Serge Dubs « s’assemble » avec le champagne Lallier (Aÿ)
Vacances dans le vignoble : 3000 restaurants-hôtels Logis dont 89 labellisés BACCHUS
Gérard Basset élu meilleur sommelier du monde

Dégustation de champagnes Drappier après une année par 15 m de fond : premiers ressentis

Journal des vins de Juin 2014 :

Dégustation de champagnes Drappier après une année par 15 m de fond : premiers ressentis

Région : Champagne Appellation : Champagne Parution : 05 juin 2014 Auteur : Thierry Perardelle

Quels sont les impacts, sur l'élevage et la dégustation de champagnes, d'un stockage 15 mètres sous la mer ? Premières réponses apportées fin mai 2014, un an après leur immersion, pour des flacons de la maison Drappier (Urville dans l'Aube). Une expérience originale initiée au large de Saint-Malo.

660 bouteilles de champagne plongées par 15 mètres de fond dans la baie de Saint-Malo : voici l'expérience peu commune signée Drappier, à l’initiative de la cave l’Abbaye Saint-Jean.
600 Brut Nature zéro dosage et 60 Grande Sendrée 2005 (deux références dans la prestigieuse appellation) étaient immergées dimanche 2 juin 2013. Le caviste Yannick Heude, président de l’association « Immersion » qui a pour but d’étudier l’évolution des vins en milieu marin avait convaincu Michel Drappier de « plonger » ses bouteilles par 15 mètres de fond durant un an, « afin de faire un test d’élevage à une température de 9 à 10°C ».
« Si cette température est équivalente à celle d’une profonde cave champenoise, en revanche l’effet des marées de la baie de Saint-Malo devrait accélérer la maturation du vin dans des conditions jugées idéales », résumaient alors le caviste et le vigneron aubois. Se posait aussi la question « de la participation du milieu marin iodé dans ce processus ».

ATTENDRE ENCORE

Les 660 bouteilles Drappier ont refait surface le 25 mai 2014. La sortie ayant été avancée d’une semaine par rapport à la date initialement prévue, Michel Drappier ne pouvait être présent (il était à Vinexpo Hong Kong). Son épouse Sylvie et son fils Antoine ont assisté à l’émersion, avec Christophe Leroux, ambassadeur de la Maison Drappier en Bretagne.
Les premières dégustations attestent d’une différence portant sur une Grande Sendrée 2005. Le champagne immergé « présente une couleur plus foncée, plus jaune et une effervescence moins vive ». Ce qui semblerait accréditer l’idée que l’immersion accélère le processus d’évolution. Michel Drappier pense qu’ « il faudra attendre que le vin se repose pendant un ou deux ans afin que la différence soit plus significative ».
A suivre donc...

Article proposé par Thierry Perardelle
(Journaliste - sommelier conseil)

Forum de discussion de cet article

Postez un commentaire :

*TITRE DU MESSAGE :

Ajouter une photo : (format jpg, 2 Mo max)

VALIDER

Mentions légales - L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération - Propriétaire : Thierry PERARDELLE
Réalisation : Joan BERLEUX : formateur tous logiciels dans la région de Reims et concepteur de sites Internet - réalisations récentes :